Victimes de la guerre 1914-1918.

 

Voici la liste par ordre alphabétique des 85 soldats d'Eysines morts pour la France inscrits sur le monument aux morts.

Le prénom usuel est en caractères gras ; il est souligné lorsqu’il figure parmi les prénoms de l’état civil, il est placé entre guillemets dans le cas contraire ; il s’agit alors d’un surnom, usage très courant à cette époque.

 

·         Antoune Guillaume « Gabriel ». Né le 22.11.1891 à Eysines, tonnelier, fils de Louis et de Claire Guiraud, habitant Eysines, disparu le 8.1.1916 à l’Hartmannswillerkopf (Haut Rhin). 7° Bon de Chasseurs à Pied. Acte de décès transcrit à Eysines le 6.7.1921.

·         Ardouin Pierre Abel. Né le 24.8.1888 à St Médard en Jalles, fils de Jean et de Marie Labeyrie, époux de Marie Meynard, 49° RI,. Mort le 27.1.1915 à Oulches-Heurtebise (Aisne). Acte de décès transcrit le 1.6.1915 à Mérignac.

·         Argillos Jean « E ». Né le 4.6.1881 à Eysines, fils d’Yves et de Pétronille Laborde, époux de Marguerite Germaine Goupil, cultivateur, + le 4.10.1914 à Saint Jean sur Tourbe (Marne) à l’ambulance suite blessures de guerre. 20° RI. Acte transcrit à Eysines le 29.11.1914.

     Le premier avis de décès parvenu à Eysines est celui de Jean Argillos. Le 20° Régiment d’Infanterie a payé un lourd tribut à la bataille de la Marne qui a mis un terme à la ruée allemande : 5 Eysinais y ont laissé leur vie.

·         Argillos Ismaël François. Né le 4.1 1884 au Haillan, fils de Jean et de Jeanne Balade, époux d’Anne Durgeon, Caporal infirmier à la poudrerie de Saint Médard en Jalles (affecté spécial), cultivateur, décédé le 24.11.1916 à son domicile à Eysines, (au crayon : Congestion cérébrale). Numéro matricule inconnu. Non porté sur Mémoires des Hommes.

·         Aumailley Jean « Aramis ». Né le 14.8.1889 à Eysines, fils de Pierre et de Marthe Aumailley, époux de Suzane Renac, habitant Eysines, cultivateur, décédé le 27.8.1914 (disparu au combat) à Beaumont (Meuse). 7° RIC. Acte transcrit à Eysines le 5.8.1920.

·         Aumailley Jacques. Né le 23.11.1880 à Eysines, fils de André et de Jeanne Ardouin, époux de Jeanne « Germaine » Sempée, cultivateur, décédé le 23.12.1914 (disparu au combat) à Perthes les Hurlus (Marne). 20° RI. Acte transcrit à Eysines le 8.2.1928.

·         Aumailley Guillaume « Emmanuel ». Né le 17.12.1890 à Eysines, fils de Jean et de Marie Brouard, cultivateur , décédé le 26.9.1918 à l’ambu-lance de Villers-Cotterets (Aisne) de maladie contractée en service. « Premier ouvrier en bois » 202° R. Art. de Campagne. Acte transcrit à Eysines le 26.9.1919.

·         Babouet Louis. Né le 28.4.1893 à Eysines, fils de André Babouet jardinier et de Marguerite Lagorce, sergent au 412° RI, décédé le 22.5.1917 à Secteur des deux Bois (Meuse) tué par éclat d’obus. Acte de décès transcrit le 10.11.1917 au Bouscat.

·             Baney Raphaël. Né le 14.6.1885 à Talence, fils de Arnaud Ernest et de Jeanne Gahuzès, habitant Eysines, employé des tramways, tué à l’ennemi (disparu) le 14.3.1916 au Mort-Homme (Meuse) 2° Régiment de Marche. Acte transcrit à Eysines le 13.4.1919.

·         Barbère François. Né le 10.4.1861 à Pompignac, fils de Jean et de Claire Bibonne, époux de Marie Thérèse Brun, habite Eysines, décédé le 8.2.1915 à l’Hôpital auxiliaire 701 Amiens (Somme). Chef de Bataillon au 337° RI. Acte transcrit à Eysines le 11.12.1915.

·         Bardon Léopold Louis. Né le 15.2.1878 à Faymoreau (Vendée), fils de Pierre et de Marie Potiron, époux de Jeanne Yvonne Chapperon, habite Eysines, plâtrier, tué à l’ennemi le 2.11.1915 à Bully-Grenay (Pas de Calais). Sergent au 141° RI. Acte transcrit à Eysines le 6.7.1916.

·         Bianic Louis. Né le 31.1.1889 à Eysines, fils de Michel et de Louise Curat, habitant Eysines, cultivateur, disparu le 22.5.1916 à Esnes en Argonne (Meuse). 6° RI. Acte transcrit à Eysines le 5.7.1921.

·         Biardot Michel. Né le 27.8.1885 à Bussière-Galant (Haute Vienne), cultivateur à Eysines, fils de Jean et de Jeanne Dugot, époux de Marie Georgette Moreau, cultivateur, tué à l’ennemi (effondrement d’un abri causé par un bombardement) le 31.7.1916 à le Quesnoy en Santerre (Somme). 307° RI. Acte transcrit à Eysines le 16.2.1917

·         Bos Jean « René ». Né le 1.10.1885 à Eysines, fils de Pierre et de Claire Bacquey, époux de Marie Argillos, cultivateur, tué à l’ennemi le 9.10.1917 au Mont sans nom à Moronvillier (Marne). 303° RI. Acte transcrit à Eysines le 9.2.1918.

·         Brun Pierre « Joseph ». Né le 21.3.1880 à Eysines, fils de Pierre et de Marie Eyquem, époux de Marie Fourton, employé de banque. Décédé le 3.5.1915 à bord du transport hôpital « Canada » à la suite de blessures à l’ennemi. 4° Zouaves (Armée d’Orient ?). Acte de décès transcrit à Alger le 29.9.1922.

·         Campet Jacques. Né le 3.4.1887 à Mios (Gironde), fils de Clément et Marie Lafary, époux de Marie Lebel, habitant Eysines, cultivateur, disparu le 11.12.1914 à la Harazée (Marne). 7° RI. Acte transcrit à Eysines le 18.6.1920.

·         Cargou Pierre. Né le 29.7.1891 à Saint Médard en Jalles, fils de feu Jacques et de Jeanne Bouchon, époux de Marie Savignac, décédé le 6.9.1927 à Eysines la Forêt. Ne figure pas dans MdH. Décédé après l’érection du monument, son nom n’y a pas été gravé dans la pierre. Il a été porté sur la plaque de marbre placée au pied du monument pour recueillir les noms des victimes des autres guerres, puis sur le marbre noir qui recouvre les anciennes inscriptions.

·         Carros Jean « Ludovic ». Né le 19.3.1887 à Beautiran, fils de Raymond et de Jeanne Anglade, époux de Catherine Cazeneuve, habitant Eysines, zingueur, décédé le 24.8.1914 à Etain (Meuse). 120° RI). Acte transcrit à Eysines le 6.2.1920.

·         Castets Jean. Né le 14.9.1894 à Labarde, fils de Barbe et de Jeanne Taffart, époux de Marie Dutreuil, cultivateur, tué au combat le 20.8.1918 au bois des Loges (Somme) de blessures de guerre. Chasseur 47° BCA. Acte transcrit à Eysines le 29.6.1921.

·         Cazenave Michel « Norbert ». Né le 27.2.1891 à Cantenac, fils d’Emile et de Marie Vialard, habitant Eysines, cultivateur, décédé le 16.4.1917 à Cerny (Aisne) tué à l’ennemi. Sergent fourrier au 418° RI, croix de Guerre. Acte transcrit à Eysines le 21.12.1917.

·         Chivensac Daniel. Né le 29.4.1890 à Eysines, fils de Guillaume et de Jeanne Epron, époux de Jeanne Marie Bertrand, tonnelier, décédé le 26.9.1914 par blessures au combat à Oulches (Aisne). Caporal 49° RI. Acte transcrit à Eysines le 13.2.1917.

·         Chivensac Georges Raymond. Né le 20.1.1880 à Bordeaux, fils de Guillaume et de Jeanne Epron, tonnelier, époux de Jeanne Clémenceau, décédé le 21.3.1915 au combat des Trois Ravins au bois de Lachalade (Meuse), tonnelier à Eysines. 6° RIC. Acte transcrit à Eysines le 10.8.1915.

·         Claude Jean « Henri ». Né le 29.4.1895 à Eysines, fils de Barthélémy et de Anne Balague, cultivateur, tué à l’ennemi le 14.5.1915 à Flirey (Meurthe et Moselle) 63° RI. Acte transcrit à Eysines le 1.5.1916.

·         Claude Pierre « René ». Né le 14.12.1892 à Eysines, fils de Jean et de Jeanne Nicouleau, cultivateur, tué à l’ennemi le 13.10.1917 à Vauxaillon (Aisne), inhumé à Loupeigne (Aisne). 359° RI. Acte transcrit à Eysines le 22.2.1918. Une plaque commémorative à son nom, provenant vraisemblablement du cimetière, le donne décédé le 13.10.1916.

·         Coquillet (ou Couquille) Pierre « René ». Né le 12.10.1886 à Eysines, fils de Pierre Félix et de Christine Eydon, époux de Marguerite Capeyron, employé de commerce, décédé le 24.10.1918 à la 11° Ambulance de la Division du Danube à Bellegrade (Serbie). 145° R. Art Lourde. Acte transcrit à Eysines le 3.3.1926.

·         Courbin Pierre « André ». Né le 17.3.1894 à Eysines, fils de Jean et de Marie Toulouse, cultivateur, tué à l’ennemi le 16.2.1915 à Perthes les Hurlus (Marne). Caporal au 20° RI. Acte transcrit à Eysines le 27.11.1918.

·         Courtade Jean Baptiste « Léon ». Né le 4.5.1885 à Laruns (Basses Pyrénées), fils de + Jean et de Elisa Puchère, époux de Jeanne Germaine Baron, menuisier, tué à l’ennemi le 20.6.1917 à Beauséjour (Marne). 56° RI. Acte transcrit à Eysines le 28.11.1917.

·         Cousin Jean « Paul ». Né le 29.7.1875 à Bieujac (Gironde), fils de François et de Jeanne Cardonne, époux de Christine Buffeteau, habitant Eysines le Vigean, cultivateur, tué par balle le 14.10 1917 à Senones (Vosges). Soldat brancardier au 97° RIT (venant du 137° RIT). Acte transcrit à Eysines le 7.1.1918.

·         Curat Jean « Chéry ». Né 27.3.1875 à Eysines, fils d’Arnaud et de Catherine Lugajac, époux de Marie Dubayle, cultivateur, tué à l’ennemi par éclats d’obus le 1.10.1915 à Souchez (Pas de Calais). 360° RI. Acte transcrit à Eysines le 8.4.1916.

·         Desardurats Jean Daniel. Né le 13.4.1888 à Eysines, fils de Marthe Desardurats, époux de Marie Beyronneau, habitant le Vigean, cultivateur, décédé le 16.7.1916 des suites de blessures (accident de cheval) à Assainvillers (Somme). Canonnier conducteur au 113° R.Art.Lourde. (MPLF). Acte transcrit à Eysines le 19.10.1916.

·         Dignan Jean « Ismaël ». Né le 4.2.1883 au Taillan, fils de Jean & Marie Saux, époux de Marguerite Muguet, cultivateur. Tué dans un bombardement le 18.10.1017 à Braine (Aisne). 49° R. Art. Acte de décès transcrit à Eysines le 21.1.1918.

·         Dumec Jean. Né le 22.8.1878 à Arrossès (Pyrénées Atlantiques) fils de Jean et de Capatre Azouin ?, charpentier. Décédé le 24.2.1916 à Vacherauville (Meuse). 35° RI.. Avis de décès de Jean Dumec adressé à Eysines. Acte de décès transcrit à Madiran le 10.7.1916.

·         Dupin Raymond. Né le 25.11.1888 à Eysines, fils de Claude Dupin et de Catherine Saux, cultivateur, décédé le 1901.1919 à l’Hôpital 73 de Dijon. 20° RI. Acte transcrit à Eysines le 23.7.1919. Fiche MdH confidentielle.

·         Espelette Henri Joseph.. Né le 20.12.1880 à Barsac (Gironde), fils de Arnaud et de Marie Cadillon, époux de Marie Auguerre, horticulteur, tué à l’ennemi le 14.9.1916 à Fleury (Meuse). 214° RI. Acte transcrit à Eysines le 6.3.1917.

·         Garribert Michel. Né le 17.12. 1874 à Eysines, fils de Arnaud et de Marguerite Roux, cultivateur, tué à l’ennemi le 5.4.1915 au Bois le Prêtre (Meurthe et Moselle). 356° RI. Acte transcrit à Eysines le 6.5.1918.

·         Gaujac Hippolyte Jean Marie. Né le 28.5.1878 à Saleich (Haute Garonne), fils de Bertrand et de Marie Joséphine Moisère, époux de Marie Dongey, manœuvre, décédé le 16.8.1916 à l’Hôpital temporaire n° 18 Corbineau de Chalons sur Marne. 83° RI. Acte transcrit à Eysines le 20.8.1916.

·         Giraudeau Jean « Joël ». Né le 11.3.1888 à Eysines, fils de Guillaume et de Marie Argilos, époux de Catherine Goudon, cultivateur, tué à l’ennemi le 21.9.1915 à Souain (Marne). 52° RIC. Acte transcrit à Eysines le 28.4.1917.

Lequel choisir ? Giraudeau est sans prénom sur le monument, Joël sur la plaque de l’église. Il y a deux Giraudeau (avec des variantes dans l’orthographe) nés à Eysines et morts pour la France ;

- Jean Giraudeau. Né le 13.9.1880 à Eysines, tué à l’ennemi le 9.7.1916 à Biaches la Maisonnette (Somme). 37° RIC. Numéro matricule 019411 au corps et 1698 rec. Bordeaux. Acte de décès transcrit le 5.1.1917 à Bordeaux. (Il y a un Girodeau Joël sur le monument du Taillan).

- Jean Girodeau. Né le 11.3.1888 à Eysines, fils de Guillaume et de Marie Argilos, époux de Catherine Goudon, tué à l’ennemi le 21.9.1915 à Souain (Marne). 52° RIC. Numéro matricule 02288/010491 au corps et 415 rec. Bordeaux. Son acte de décès ayant été transcrit à Eysines le 28.4.1917, c’est le second qui a été retenu.

·         Girol Georges Jacques. Né le 12.6.1875 à Eysines, fils de Jean et de Marie Miqueau (Micau), époux de Jeanne Patté, cultivateur, tué à l’ennemi le 23.6.1916 dans la tranchée de Fey Regnieville à Martincourt (Meurthe et Moselle). Sergent au 360° RI. Acte transcrit à Eysines le 18.10.1916. La famille ayant demandé des informations sur la sépulture de Georges Girol, le maire de Regniéville a répondu : « Regniéville n’existe plus ». Dans ce secteur, entre Pont-à-Mousson et Thiaucourt, trois communes ont été définitivement rayées de la carte dans la bataille de Verdun. .Aujourd'hui Thiaucourt-Régniéville.

·         Grain Jean « Ernest ».. Né le 7.11.1886 à Eysines, fils de Pierre et de Marie Darriet, époux de Marie Bourrigaud, tonnelier à Eysines, décédé le 27.8.1915 à Paissy (Aisne) tué par des éclats d’obus. 218° RI. Acte transcrit à Eysines le 31.1.1916.

·         Guérin Paul. Apprenti marin. Né le 29.8.1892 à Eysines, fils de Jean et Marie Gabarret, + le 18.3.1915 dans le naufrage du cuirassé « Bouvet » face aux forts de Tchanak (Turquie, Bataille des Dardanelles). Acte transcrit à Eysines le 9.5.1916. Ne figure pas dans MdH.

·         Guiraud Maurin « Gaston ». Né le 21.12.1883 à Eysines, fils de Bernard & Anne Massies. Disparu le 16.9.1914 au combat de la Ville au Bois (Aisne). 18° RI. Acte transcrit à Eysines le 24.10.1921.

·         Guiraud Jean « Roger ».. Né le 2.4.1890 à Eysines, fils de Bernard et d’Anne Massiès, dessinateur aux Chemins de Fer, décédé le 18.8.1916 à Maurepas (Somme) tué à l’ennemi. Sergent au 418° RI (venant du 144° RI). Acte transcrit à Eysines le 20.12.1916.

·         Guiraudon Léonard. Né le 22.10.1893 à Sainte Hélène, habitant Eysines, cantonnier aux Chemins de Fer Economiques, fils de (en blanc sur l’acte de décès, probablement Jean et Jeanne Giron). Disparu au combat le 9.11.1914 à Luyghen (Belgique). 1° Zouaves. Acte transcrit à Eysines le 26.7.1920.

.           Ibert Pierre. Né le 27.11.1888 à Mérignac, fils de + Félix et de Marie Louise Guillot, époux de Louise Labarthe, habite Eysines, cultivateur, tué à l’ennemi le 18.9.1914 à Craonne (Aisne). 34° RI. Acte transcrit à Eysines le 19.6.1916. Médaille militaire, Croix de guerre avec étoile de bronze.

.          Labat JeanAndré. Né le 1.8.1890 à Eysines, fils de Jean et de Marguerite Antoune, tonnelier, décédé le 19.12.1916 à l’Hôpital militaire de Saint Mandrier (Var). Acte transcrit à Eysines le 25.12.1916. Fiche MdH confidentielle.

·         Laborde GeorgesJoseph Pierre. Né le 14.10.1889 à Eysines, fils de Jean et de Jeanne Capeyron, époux de Catherine Curat, cultivateur, tué à l’ennemi le 25.1.1915 à la Creute (Aisne). Sergent 18° RI. Acte transcrit à Eysines le 3.7.1920.

·         Laborde Jean « Julien ». Né le 20.8.1896 à Eysines, fils de Jean et de Marguerite Saint Cricq, bourrelier, décédé le 19.11.1918 à l’ambulance 2/56 à Saint Quentin (Aisne) de maladie contractée en service. 58° RA. Acte transcrit à Eysines le 16.6.1919.

·         Lacombe Charles « Gaston ». Né le 10.8.1876 à Eysines, fils de Pierre et de Anne Martin, époux de Blanche Marguerite Blanchard, cultivateur, décédé le 13.7.1916 à Giraumont (Oise) à la suite d’une maladie contractée en service. 12° RI. Acte transcrit à Eysines le 3.10.1916.

·         Laporte Pierre. Né le 29.9.1895 à Eysines, fils de Pierre et de Marie Ducourt, habite Pessac, jockey, décédé le 23.11.1915 à Glennes (Aisne). 49° RI. Transcrit à Eysines le 14.6.1916.

·         Largeteau Albert Jean.. Né le 17.9.1888 à Eysines, fils d’André et de Louise Mercier, habitant Eysines, cultivateur, disparu le 5.5.1917 au nord de Craonnelle (Aisne). Sergent 49° RI. Acte transcrit à Eysines le 24.10.1921.

·         Lavergne Arnaud « Kléber ». Né le 21.9.1883 à Eysines, fils de Gabriel et de Catherine Courbin, habitant Eysines, tonnelier, disparu le 14.9.1914 à Mesnil les Hurlus (Marne). 20° RI. Acte transcrit à Eysines le 31.12.1920.

·         Lebouvier Constant  Frédéric. Né le 9.6.1886 au Havre, cultivateur, habite Eysines, fils d’Alfred Eugène et de Eugénie Yon. Tué à l’ennemi le 26.9.1915 à Neuville Saint Vaast (Pas de Calais). 274° RI. Acte transcrit à Eysines le 12.2.1916.

·         Lechenné Yves. Né le 8.7.1890 à Langoat (Côtes du Nord), fils de Yves Marie et de Marie Perrine le Coadou, décédé le 3.12.1914 à l’Ambulance du 16° Corps en Belgique de blessures de guerre. 81° RI. Acte de décès transcrit le 11.11.1915 à Langoat.

·         Léost Maurice. Né le 17.10.1884 à Plouhider (Finistère), fils de Yves et de Marie Grall, habitant Eysines, époux de Marie Ernestine Louise Roinard, chauffeur, décédé le 10.4.1916 des suites de blessures dans la tranchée de Calonne à Fresnes en Woëvre (Meuse). 87° RI. Acte transcrit à Eysines le 20.7.1916.

·         Maire Jean « Gaston ». Né le 30.8.1894 à Eysines, fils de Jean et de Jeanne Françoise Bos, cultivateur, décédé le 13.10.1916 à l’Ambulance 13/16 à Moreuil Lespinoy (Somme) suite à des blessures de guerre. Caporal au 42° RIC. Acte transcrit à Eysines le 24.1.1917.

·         Maire Georges. Né le 28.6.1889 à Eysines, fils de Jean et de Jeanne Françoise Bos, époux de Jeanne Viaud, cultivateur, tué à l’ennemi le 14.6.1918, inhumé au cimetière militaire de Crèvecoeur le Grand (Oise). Caporal 49° RI. Acte transcrit à Eysines le 30.4.1920.

·         Maisonnave Guillaume. Né le 24.7.1875 à Eysines, fils de François et de Catherine Baudon, époux de Marie Louise xxx. Mort de blessures de guerre le 10.2.1915 à Sains en Gohelle (Pas de Calais). 360° RI. Transcrit à Mérignac le 10.6.1916 .

Lequel choisir ? Maisonnave Guillaume. L’orthographe de son nom varie : Maisonnave sur le monument, Maysonnade sur l’acte de décès, Maysonnave sur le fichier « Mémoire des Hommes ». Son prénom est aussi variable : rien sur le monument, Guillaume dans l’église. l y a en réalité deux individus : Guillaumené à Eysines et décédé en 1915 (ce qui correspond à la plaque de l’église) et dont l’acte de décès a été transcrit à Mérignac,et Ulysse (prénom rectifié en Jean Rémy par jugement) natif du Lot et Garonne et mort en 1916 dont l’acte de décès a été transcrit à Eysines. En 1906, Guillaume (né vers 1876) habite à Eysines avec son père François, son épouse Marie Jogourt et ses fils François et Léonard. En 1911 on ne trouve à Eysines que les deux François, le grand-père et son petit fils, Guillaume et son épouse n’habitent plus Eysines. C’est lui qui a été retenu.

·         Manan Fernand. Né le 12.3.1889 à Bordeaux, fils de Jean Edouard tonnelier et de Marie Corlieu. Décédé le 10.9.1916 à Maurepas Clery (Somme). Caporal au 27° Bataillon de Chasseurs. Transcrit à Barsac le 26.6.1917. Porté aussi sur le monument de Barsac.

·         Marsadié Jean. Né le 26.1.1892 à Eysines, fils de Raymond Marsadié et de Jenny Bourgoin, décédé le 30.9.1914 tué sur le champ de bataille à Auberive (Marne). 50° RI. Acte transcrit à Eysines le 19.1.1915.

·         Massé Jean « Louis ». Né le 19.8.1881 à Blanquefort, habitant Eysines, fils de Pierre et de Jeanne Babouet. Tué à l’ennemi le 13.2.1918 aux Cavaliers de Courcy (Marne). 214° RI. Acte transcrit à Eysines le 11.4.1918.

·         Massié JeanGeorges. Né le 29.3. à Eysines, fils de Jean et de Jeanne Groleau, décédé le 15.7.1916 à Fleury (Meuse). 3° Zouaves. Acte de décès transcrit à Saint Médard le 7.4.1922.

·         Miqueau Bernard HenryJoseph. Né le 8.7.1894 à Eysines, fils de Jean et de Clémentine Meynard, employé des postes, tué à l’ennemi le 27.9.1915 à Roclincourt (Pas de Calais). Caporal au 88° RI. Acte transcrit à Eysines le 24.3.1916.

·         Morère Alexis SeptimeJean. Né le 17.8.1880 à Bizé (Hautes Pyrénées), cultivateur, fils de Raimond et de Marie Zuliana Pointis. décédé le 25.9.1915 tué à l’ennemi à Ville sur Tourbe (Marne). Caporal au 7° RIC. Acte transcrit à Eysines le 12.7.1916.

·         Nougueyrède Arnaud. Né le 12.6.1898 à Eysines de père inconnu et de Marie Nougueyrède, époux de Génie Baquey, cultivateur, est décédé le 26.9.1918 à l’Hôpital complémentaire de Trompeloup (Pauillac). Avis de décès adressé à Eysines. Acte de décès non transcrit à Eysines. Fiche Mémoire des Hommes confidentielle.

·         Nougueyrède Arnaud Raymond « Edmond ». Né le 23.1.1882 à Bordeaux, fils de Marie Nougueyrède, habite Eysines, époux de Louise Labuzan, cultivateur, décédé le 8.7.1915 à Estrée-Cauchy (Pas de Calais) à la suite de blessures de guerre. 62° RI (360° RI sur Mémoire des Hommes). Acte transcrit à Eysines le 31.10.1915.

·         Patté Pierre « Albert ». Né le 10.3.1877 à Eysines, fils de Pierre et de Jeanne Dubayle, cultivateur, mort pour la France le 18.6.1917 à l’Hôpital Saint Louis à Paris de blessures de guerre. 251° RI. Selon Mémoire des Hommes, l’extrait du registre des décès a été adressé à Eysines le 19.6.1917, mais l’acte de décès n’y est pas transcrit.

·         Pédemey François « Paul ». Né le 14.4.1893 à Eysines, fils d’Etienne et de Jeanne Faucous, horticulteur, tué à l’ennemi le 20.5.1915 à Feyt en Haye (Meurthe et Moselle). 50° RI. Numéro matricule 5518 au corps et 1322 rec. Bordeaux. Acte transcrit à Eysines le 13.3.1916.

·         Pérey Alfred-Jean. Né le 26.6.1883 à Eysines, fils de feu Arnaud et de Pétronille Dorat, époux de Jeanne Dejean, blessé le 6.9.1916 à Vaux (plaies multiples par éclats aux jambes, bras et à la face), décédé le 9.9.1916 suite à des blessures de guerre à la ferme de Maujouy, Senoncourt (Meuse). Sergent au 214° RI. Acte transcrit à Eysines le 16.1.1917.

·         Pérey Arnaud Jean « Gabriel ». Né le 4.12.1885 à Eysines, fils de Françoise Pérey, divorcé de Jeanne Guiraudon, décédé le 17.3.1917 à Moncel (Meurthe et Moselle) à la suite de blessures de guerre. 234° RI. Numéro matricule 019918 au corps et 125 rec. Bordeaux. Acte transcrit à Eysines le 20.7.1917.

·         Pineau Jean « Adrien ».Capitaine au 168° RI, né le 11.1.1881 au Haillan, fils de Jean et de Marie Andron, époux de Louise Grosselle. Décédé le 8.9.1917 au Plateau des Caurières (Meuse). Avis de décès adressé à « le Haillan par Eysines », Acte de + transcrit au Haillan le 12.2.1918.

Pourquoi le choisir ? Pineau est porté sans son prénom sur le monument, il n’est pas sur la plaque de l’église. Mais, sur une liste des morts et disparus établie par la mairie, on lit: « Adrien, + 8.9.1917, laisse Agnès Marie Thérèse Pineau ». C’est donc bien cet Adrien que la municipalité d’Eysines considérait comme enfant de la commune. Il est également porté sur le monument du Haillan.

·         Poitou François. Né le 31.10.1895 à Eysines, fils de Arnaud et de Marie Noguès, cultivateur, décédé le 22.5.1916 à l’Ambulance 106, inhumé à Blercourt (Meuse). 16° BCP. Acte transcrit à Eysines le 16.8.1916.

·         Ramond Olivier. Né le 23.6.1895 à Bordeaux, fils de Jean et de Jeanne Faucou, habitant Eysines, chaudronnier, décédé le 22 .6.1916 par blessures d’obus à Damloup (Meurthe et Moselle). 54° RI. Acte transcrit à Eysines le 10.9.1916.

·         Ramond Olivier. Né le 23.6.1895 à Bordeaux, fils de Jean et de Jeanne Faucou, habitant Eysines, chaudronnier, décédé le 22 .6.1916 par blessures d’obus à Damloup (Meurthe et Moselle). 54° RI. Acte transcrit à Eysines le 10.9.1916.

·         Renouil Arnaud « Raoul ». Né le 3.2.1889 à Eysines, fils de Raymond et de Marie Argillos, habitant Eysines, cultivateur, décédé le 13.6.1818 de blessures de guerre à l’Hôpital complémentaire d’Armée n° 51 à Saint Firmin (Oise). 18° RI. Acte transcrit à Eysines le 27.12.1918.

·         Returier Pierre. (ou Roturié) Né le 13.10.1897 à Ludon, fils de Théodore Jean et de Catherine Joyeux, horticulteur. L’acte de décès n’a été transcrit ni à Eysines, ni à Ludon.     

Pourquoi le choisir ? En 1911, la famille Returier habite à Eysines. Elle comprend Pierre né le 13.10.1897 à Ludon, fils de Théodore Jean et de Catherine Joyeux. En 1921, cette famille existe toujours mais Pierre n’en fait plus partie. C’est donc de lui qu’il s’agi, t mais son acte de décès n’a été transcrit ni à Eysines, ni à Ludon. Et il n’a pas été retrouvé dans le fichier « Mémoire des Hommes ».       

·         Rougier Marcel. Né le 18.6.1895 à Blanquefort, fils de Martin Edouard André et de Antoinette Fronteneau, charron, tué à l’ennemi le 31.5.1918 à Missy au Bois (Aisne). Sergent 144° RI venu du 57° RI. Acte transcrit à Eysines le 28.2.1919.

·         Royer Bernard « Maurice ». Né le 16.8.1884 à Parempuyre, fils de Pierre et de Jeanne Crouzet, époux de Marie Louise Faget, cultivateur, disparu le 1.8.1918 à Cramaille (Aisne). 134° RI (234° RI sur MdH et avis disp.). Acte transcrit le 19.11.1921.

·         Saux Léon « Roger ». Né le 14.3.1889 à Eysines, fils de Madeleine Saux, cultivateur, disparu le 15.9.1914 à la Ville au Bois (Aisne). 18° RI. Acte transcrit à Eysines le 26.11.1920.

·         Segonne Jean « Gustave ». Né le 2.7.1891 à Macau, fils de Jean et de Jeanne Fort, époux de Marie Bres, cultivateur, disparu le 12.8.1918 au bois de Thiéscourt (Oise). 6° RI venant du 123° RI. Acte transcrit le 22.11.1921 à Ludon.

·         Segurel Joseph Jean « Roger ». Né le 10.7.1895 à Mérignac, fils de Michel et de Marie Dacosta, habite Eysines, cultivateur, tué à l’ennemi le 2.12.1915 à Loos (Pas de Calais). 66° RI. Acte transcrit à Eysines le 1.2.1916.

·         Theil (ou Thel) Ferdinand. Né le 25.2.1886 à Bordeaux, fils de François et de Catherine Berniard, époux de Elisabeth Jeanne Richer. Tué à l’ennemi le 27.5.1915 à Fismes (Marne). Cavalier au 10° Hussards. Acte de décès transcrit à Blanquefort le 27.4.1916. Porté aussi sur le monument de Blanquefort.

Pourquoi  choisir  Thiel Ferdinand (Thel dans l’église). Il n’existe aucun Theil ou Thel habitant à Eysines en 1906 et 1911. Aucun avis de disparition ou de décès à ce nom n’est conservé dans les archives communales, aucun acte de décès n’a été transcrit à Eysines. Le 31.8.1914, par décision du préfet de la Gironde, madame Thiel habitant à Eysines perçoit l’allocation « soutien de famille » comme épouse de mobilisé. C’est la seule trace qui ait pu être trouvée à Eysines avec son acte de mariage le 11.9.1913.

·         Tougne Jean « André ». Le 6.7.1915 à Eysines, décès de Jean André Tougne né à Queyrac le 18.3.1895, fils de Jean Tougne et de Marie Esmery instituteurs en retraite. Mobilisé, malade, a quitté l’hôpital et est décédé chez lui.Pas de mention « Mort pour la France » sur son acte de décès.

·         Tougne Georges. Né le 21.10.1882 à Prignac et Cazelles (33), fils de Jean Tougne directeur d’école, époux de Rose Claverie, employé de commerce à la Pharmacie Normale de Bordeaux. Mort pour la France le 26.2.1916 « disparu au combat » dans le naufrage du Provence II au large de la Crète. 3° RIC. Jugement du 23.8.1917 Cherbourg transcrit le .9.1917 à Cherbourg « sans indication de domicile ».

·         Vanelli Alexandre. Né le 2.6.1895 au Taillan, fils de Joseph Xénon et de Louise Belloc, époux de Jeanne Bassibey, cultivateur. Mort pour la France le 16.9.1914 à la Ville au Bois (Aisne), disparu au combat. 2°classe clairon au 18° RI,. Jugement du 16.6.1920 à Bordeaux. Acte transcrit le 29.7.1920 à Blanquefort.

·         Villemeur Augustin Félicien. Né le 25.6.1881 à Eysines, fils de Dominique et d’Anna Murat, + le 8.11.1915 à Itongo (Cameroun). Lieutenant de l’infanterie coloniale au Batail-lon de l’Oubangui. Numéro matricule inconnu. Acte trans-crit à Eysines le 20.6.1916.

Le Cameroun était, depuis 1884, colonie allemande. Les troupes françaises de l’Oubangui-Charri combattaient sous commandement belge. C’est ainsi que le lieutenant Villemeur a été fait Chevalier de l’Ordre de Léopold.