L’atelier de charité.

Le 18 janvier 1857, M. le maire, M. Lalumière, annonce au conseil que sur l’avance des intentions philanthropiques du conseil municipal, il a ouvert un atelier de charité sur lequel 176 journées d’hommes ont été employées au prix de 1 francs la journée, au moyen de quoi 1 300 mètres de terrain ont été transportés sur ce chemin sur les bosses. 334 mètres de fossés on été construits sur les bas-côtés du dit chemin. Le tout au prix bien minima de 7 centimes le mètre de fossé. Dépense du chemin : 276 francs.

Le conseil donnant son approbation entière des travaux exécutés puisqu’ils ont donné du pain à des hommes sans travail approuvent, et demandent que cet atelier soit conservé.

Paulette Laguerre, 2 novembre 2014. Texte extrait du blog de l’association connaissance d’Eysines.

Pour lire les origines des ateliers de charité reportez-vous au texte du canton.