Le Clos de May

vignobles-vins-productons-cépages

Sur la route de Bordeaux, il y a en 1926 la propriété de Mme veuve Mercé qui produit, pour 14 tonneaux à l'année, le cru « Au Moulin de May ». Déjà, en 1792, Mme Dumay en était la propriétaire.

En raison de l'incarcération de Mme Dumay en 1793, le district de Bordeaux remettait la somme de 300 livres à la municipalité de Macau.

Cette somme devait être employée aux frais de culture les plus urgents du domaine de la citoyenne veuve Dumay. Il ne fallait rien laisser perdre, la population manquait de tout.

En 1874, on parlait du « Moulin de May ». Une tour, ressemblant à un moulin fut construite quelques mètres après la maison de Mme Dumay et d'ailleurs l'inscription qui y figure est « le Clos de May ».

Extrait du livre : Une pensée de Macau, Marie-Christine Corbineau, Les Enrasigaïres, 2012, p.112.