Morton ou Lansalot appelé aussi Castel

« Nous trouvons dans le haut de Caychac une propriété avec petit chalet qui fut autrefois occupée par la famille Morton, peu de vignobles en bordure de la route de Peybois, en face en traversant la départementale, ce plateau, aujourd’hui boisé, était planté en vignes, je n’ai pas connu la valeur de ce vin ». Raymond Valet.

Edouard Guillon le présente ainsi : « la villa de M. Noëls, vice-consul de Russie, qui domine le village de Cachac, et présente un édifice en pierres et en briques, avec un pavillon et des fenêtres à meneaux ».

C’est l’ancien « Clos Cora Morton », du nom d’une actrice cantatrice de Bordeaux, compagne de Jean Richepin, qui fut une artiste de renommée internationale sous le nom de Cora Laparcerie et qui venait se reposer dans le joli pavillon de sa propriété.

Durant la période de la Seconde Guerre mondiale, le château fut occupé par les troupes allemandes et il existe un certificat de la mairie de Blanquefort du 23 décembre 1947 certifiant que M. Lansalot, habitant 10 boulevard Victor Emmanuel à Paris possédait à Caychac en notre commune une propriété (immeuble et dépendances) réquisitionnés par les troupes d’occupation du 1er octobre 1940 au mois de novembre 1944. En ce qui concerne les dégâts qui ont été occasionnés dans cette propriété, il est certain que la présence d’officiers et d’hommes de troupe durant 4 ans, n’a pas été sans laisser de nombreux dégâts.

Cette même propriété a été vendue il y a quelque temps, le nouveau propriétaire est M. Perrain Maurice 181 boulevard Victor Emmanuel à Paris (signé Duvert, [maire de Blanquefort]).

La propriété a été achetée vers 1985 à une famille dont le père était opticien à Bordeaux « Optique Tourny ».

Aujourd’hui, l’ancien « Clos Cora Morton » est un hôpital de jour dépendant de l’hôpital psychiatrique Charles Perrens, à Bordeaux.

Bibliographie :

- Raymond Valet, Feuillets d’une mémoire, G.A.H.BLE, 1984, p.42,

- Edouard Guillon, Des châteaux historiques et vinicoles de la Gironde, Bordeaux, 1867, p.37

- Archives municipales,

- Catherine Bret-Lépine et Henri Bret, Années sombres à Blanquefort et dans ses environs 1939-1945, Publications du G.A.H.BLE, 2009, p.256-257,

- Blanquefort, rues et lieux-dits, Publications du G.A.H.BLE, 1996, p.84.

Morton-1Morton-2