La fondation de Bruges.

Elle remonte à la période gallo-romaine. La ville doit son nom à la bruyère « bruga » qui, à cette époque, poussait en abondance sur tout le territoire. Bordée de marais, Bruges se développe au Moyen-âge. Au 16ème siècle, Henri IV ordonne l’assèchement des marais de la rive gauche de la Garonne. Il fait établir les premiers plans de drainage des marais et missionne deux Hollandais, Van Peule et Conrad Gaussens pour mettre en œuvre les travaux. C’est ce qui a permis aux activités agricoles de se développer sur ces terres. De nombreux vignobles se développent alors jusqu’à ce que le phylloxera les attaque dans les années 1860. Les vignes furent arrachées et progressivement remplacées par les cultures maraîchères qui alimentèrent tout au long du 20ème siècle les marchés de l’agglomération.