diapo (1)
diapo (2)
Previous Next
diapo (1)
diapo (2)
Previous Next

Le site d'information du CHB (Cercle Historique Blanquefortais)

当另类邂逅尊贵

Eysines et le PLU 3.1 de la Métropole.

Le Plan Local d’Urbanisme (PLU) de la Communauté Urbaine de Bordeaux (La CUB) avait succédé au Plan d’Occupation des Sols (POS) en juillet 2006. De réglementaire le document d’urbanisme est devenu stratégique. Depuis, le PLU a fait l’objet d’évolutions dans le cadre de procédures de modification et de révision simplifiée. Cette procédure doit tenir compte à la fois du contexte local (notamment révision du SCOT en cours) et des récentes évolutions législatives. Ainsi le PLU de la Cub doit intégrer le PLH (Programme Local de l’Habitat) et le PDU (Plan des Déplacements Urbains) et deviendra le PLU 3.1. La décision d’engager une révision générale du PLU a été adoptée par le Conseil de Communauté le 24 septembre 2010 et le 15 novembre 2010 : lancement de la première révision du PLU 3.1.

Les communes de notre secteur d’études concernées par ce PLU font partie de la Métropole de Bordeaux. C’est de cette volumineuse étude que sont tirés les articles suivants qui seront référencés « PLU 3.1 en 2015. »

Protections patrimoniales bâties des 2 châteaux cités au PLU 3.1 de 2015 : B1055 Château la Gravade 148 avenue du Médoc, B1056 Château Lescalle 17 avenue de la Libération

Protections patrimoniales bâties des 9 maisons bourgeoises citées au PLU 3.1 de 2015 : B2030 Château de Segur 41 rue du Cap de Haut,  B2031 Clos de Lescombes 9004 rue de la Lande Blanche, B2032 Demeure Eysinof 21 avenue Hippodrome, B2034 Domaine Rosario (Maison Dejean) 180 avenue du Taillan Médoc, B2035 Maison bourgeoise 39 avenue de la Libération, B2213 Maison bourgeoise 14 rue Jean Lahary, B2214 Maison bourgeoise 4 rue du Capitaine Guiraud, B2215 Maison bourgeoise 9 avenue de Verdun, B2216 Maison bourgeoise 30, 32 rue Déjean

Protections patrimoniales bâties des 70 échoppes et maisons citées au PLU 3.1 de 2015 : B3005 Maison 143, 145, 147 avenue du Médoc, B3097 Maison 14 rue du Lieutenant Villemeur, B3098 Echoppe 18 rue du Lieutenant Villemeur, B3099 Echoppe 9 avenue du Picot, B3100 Echoppe 1 avenue du Picot, B3101 Echoppe 2 avenue du Picot, B3102 Echoppe 25 rue Emmanuel Paranteau, B3103 Echoppe 17 rue Emmanuel Paranteau, B3104 Echoppe 30 rue Emmanuel Paranteau, B3105 Maison 26 rue Emmanuel Paranteau, B3106 Echoppe 19 rue Emmanuel Paranteau, B3107 Echoppe 223 avenue du Taillan-Médoc, B3108 Maison 222 avenue du Taillan-Médoc, B3109 Echoppe 1 avenue Jean Mermoz, B3110 Echoppe 5 avenue Jean Mermoz, B3111 Echoppe 9 avenue Jean Mermoz, B3112 Echoppe 13 avenue Jean Mermoz, B3113 Maison 3 rue du Montalieu, B3114 Echoppe 10 rue des Graves, B3115 Echoppe 2 avenue René Antoune, B3116 Echoppe 6 avenue René Antoune, B3117 Maison 16 avenue René Antoune, B3118 Echoppe 12 avenue René Antoune, B3119 Echoppe 20 avenue René Antoune, B3120 Echoppe 184 et 186 avenue du Médoc, B3121 Echoppe 74 rue du Moulin à Vent, B3122 Echoppe 47 avenue du Médoc, B3123 Echoppe 130-132 avenue du Médoc, B3124 Echoppe 32 rue du Couvent, B3125 Maison 26 rue du Couvent, B3126 Echoppe 8 rue du Couvent, B3127  Echoppe 1 place de la Croix de Vigean, B3128 Echoppe 2 allée du Champ de Course, B3129 Echoppe 12 allée du Champ de Course, B3130 Echoppe 117 avenue de Picot, B3131 Echoppe 9 et 11 rue de Lagunet, B3132 Maison 18 allée du Champ de Course, B3133 Maison 126 avenue du Taillan-Médoc, B3134 Echoppe 45 avenue de Saint Médard, B3135 Echoppe 10 rue Aladin Miqueau, B3136 Echoppe 7 rue Aladin Miqueau, B3137 Echoppe 7 rue de la Marne, B3138 Echoppe 104 avenue du Médoc, B3139 Echoppe 2 rue de Lagunet, B3140 Echoppe 85 avenue de la Libération, B3141 Echoppe 93-95 avenue de la Libération, B3142 Echoppe 1 place Gabriel Lamboley, B3143 Maison 11 rue Seguin, B3144 Echoppe 2 rue Gabriel School, B3145 Maison 21 allée de Diane Eysines, B3146 Echoppe 52 avenue de la Libération, B3147 Echoppe 49 avenue de la Libération, B3148 Maison 15 avenue du Taillan-Médoc, B3149 Echoppe 126, 128, 130 avenue de la Libération, B3150 Echoppe 114, 116, 118, 120 avenue de la Libération, B3151 Echoppe 36, 38, 40 avenue de la Libération, B3152 Echoppe 65 avenue de la Libération, B3153 Echoppe 33 rue de la Marne, B3154 Echoppe 19 avenue du Médoc, B3155 Echoppe 209 avenue de l'Hippodrome, B3162 Maison 80 rue du Montalieu, B3163 Echoppe 32 rue Aladin Miqueau, B3164 Maison 20 à 26 rue Seguin, B3299 Maison 42 rue d'Eysines

Protections patrimoniales bâties des 9 édifices agricoles cités au PLU 3.1 de 2015 : B5019 Remise 76 avenue de la Libération, B5020 Remise 16 rue Seguin, B5021 Remise 13 rue Seguin, B5022 Remise 1B rue Gabriel Moussa, B5024 Remise 96 avenue de la Libération, B5025 Remise 98 avenue de la Libération, B5026 Remise 8 avenue de Verdun, B5027 Remise 10 cité de Londres, B5028 Remise 6 rue Laborde,

Protections patrimoniales bâties et/ou paysagères des 2 moulins à eau cités au PLU 3.1 de 2015 : B6002 Moulin Blanc 22 rue du Moulin Blanc Eysines, B6003 Moulin Noir lieu-dit Moulin de Plassan Eysines

Protections patrimoniales des 34 arbres isolés au PLU 3.1 de 2015 : 3 peupliers et 3 chênes au 118 de l’avenue du Taillan-Médoc, 5 chênes près de la rue des Peyreyres, 1 tilleul près du 127 avenue de Magudas, 6 chênes au 17 rue Jean Lahary, 1 chêne avenue de la Forêt, 3 cèdres rue d’Eysines, 3 chênes au 17 et 19 rue Saint-Exupéry, 2 chênes près du 47 avenue de la Forêt, 2 magnolias au 24 de la rue Aladin Miqueau, 1 cèdre au 179B avenue de l’hippodrome, 2 pins au 7B et 9 de la rue du moulin à vent, 1 chêne au 5 de l’avenue du Taillan-Médoc. 

Continuités paysagères intercommunales : 

Jalle d'Eysines et jalle de la Réguette.

Les continuités paysagères et leurs prescriptions. Trame bleue. Commune(s) Blanquefort, Bruges, Eysines, Le Taillan Médoc.

Intérêt écologique : les cours d'eau, leurs berges et les milieux humides associés, sont inscrits en site Natura 2000 et constituent une continuité écologique majeure à l'échelle de la métropole. Continuité aquatique et humide importante, ces cours d'eau présentent un lit et des berges à caractère naturel. Parcourant également la vallée maraîchère et son PPEANP, les enjeux de préservation, voire de restauration de la continuité écologique sont à concilier avec les enjeux agricoles.

Prescriptions spécifiques : sur l'ensemble du périmètre établi, le projet doit :

- Respecter une marge inconstructible de 20 m minimum de part et d’autre des cours d’eau, comptée depuis le haut des berges. Seuls les surélévations et travaux d’amélioration du bâti sans extension, les installations et équipements nécessaires aux activités agricoles (dont les serres) et à la gestion écologique et hydraulique des jalles sont autorisés, s’ils ne mettent pas en péril la continuité écologique du cours d’eau et de ses berges et qu'ils respectent les prescriptions particulières en matière de prévention contre les risques et les nuisances. En zone naturelle et agricole, cette marge de recul s’élève à 30 m de part et d’autre du cours depuis le haut des berges, selon les mêmes dispositions de constructibilité que précédemment.

- Préserver, renforcer et réhabiliter la continuité des boisements et la végétation associée aux berges en privilégiant les essences locales adaptées au caractère humide et des strates diversifiées.

- Conserver le caractère naturel des berges de la jalle, ainsi que les ripisylves et les milieux annexes associés au lit de la jalle, à l’exception de parvis ponctuels à destination du public ou d'aménagements ponctuels liés à la continuité piscicole (échelle à poissons par exemple). Privilégier les techniques du génie végétal pour conforter les digues, sauf contrainte ponctuelle liée à la protection du risque inondation.

- Préserver les éléments du patrimoine hydraulique (écluses, pontons et amers…).

- Réaliser les cheminements dans des dimensions minimales, avec de faibles décaissements et en revêtement poreux. Ils devront s’appuyer sur les composantes du site préexistant en tenant compte de la topographie, des masses végétales et en particulier boisées présentant un intérêt paysager et/ou écologique, tout en minimisant l’abattage d’arbres.

- Toute nouvelle infrastructure franchissant la jalle doit préserver la continuité des berges et des milieux associés.

Réseau de fossés de la vallée des Jalles.

Les continuités paysagères et leurs prescriptions. Trame bleue. Commune(s) Blanquefort, Eysines, Le Taillan Médoc.

Intérêt culturel et écologique : ensemble de fossés connectés aux jalles principales et maillant la vallée maraîchère. Les modalités de gestion des berges et de la végétation associée sont déterminantes pour le bon fonctionnement hydraulique et doivent concilier la vocation agricole du site avec l'amélioration de la qualité du milieu (qualité de l'eau, fonctionnalité écologique).

Prescriptions spécifiques : sur l'ensemble du périmètre établi, le projet doit :

- Respecter une marge inconstructible de 10 m minimum de part et d’autre des fossés comptée depuis le haut des berges. Seuls les surélévations et travaux d’amélioration du bâti sans extension, les installations et équipements nécessaires aux activités agricoles (dont les serres) et à la gestion écologique et hydraulique des fossés et jalles sont autorisés dès lors qu'ils ne portent pas atteinte au fonctionnement hydraulique et qu'ils respectent les prescriptions particulières en matière de prévention contre les risques et les nuisances.

- Préserver, renforcer et réhabiliter les boisements et la végétation associés aux berges, en privilégiant les essences locales adaptées au caractère humide et des strates diversifiées.

- Mettre en place des bandes enherbées le long des fossés.

- Conserver le caractère naturel des berges du fleuve et des affluents à l’exception de parvis ponctuels à destination du public ou d'aménagements ponctuels liés à la continuité piscicole (échelle à poissons par exemple). Privilégier les techniques du génie végétal pour conforter les berges sauf contrainte ponctuelle liée à la protection du risque inondation.

- Ne pas porter atteinte aux digues présentes le long des cours d’eau, sauf travaux nécessaires à la gestion du risque inondation.

- Protéger les éléments du patrimoine hydraulique (écluses, pontons et amers…).

- Réaliser les cheminements dans des dimensions minimales, avec de faibles décaissements et en revêtement poreux. Ils devront s’appuyer sur les composantes du site préexistant en tenant compte de la topographie, des masses végétales et en particulier boisées présentant un intérêt paysager et/ou écologique, tout en minimisant l’abattage d’arbres.

- Toute nouvelle infrastructure franchissant les fossés doit préserver la continuité des berges et des milieux associés.

[Les protections patrimoniales bâties des édifices religieux et des lavoirs ne concernent pas la commune.]