Le capitaine François Ponson.

 

François Ponson est le 13 mars 1771 à Eysines de Etienne Ponson, le premier maire d’Eysines, et de Marie Bacquey.

 

Voici le résumé de ses états de service :

 

25.09.1791

4° Bataillon de la Gironde

Lieutenant

1792

Armée des Alpes- Gén. Montesquieu

 

1793

Armée du Rhin- Gén. Custine

Blessé à la cuisse droite le 8 octobre à Wattignies dans un combat contre les Prussiens

an 2

Armée de l’Océan- Gén. Canclaux

 

an 3

Armée de l’Océan- Gén. Rossignol

Signalé à Vitré

an 4

Armée de l’Océan- Gén. Hoche

 

an 5

Le 4° Bat. Est incorporé au 58° Régiment d’infanterie de ligne.

Armée d’Italie- Gén. Bonaparte

 

an 6

Armée d’Angleterre- Gén. Dumoulin

Capitaine le 2 fructidor (19.08.1798)

an 7

Armée d’Angleterre- Gén. Brune

 

an 8

Armée d’Italie- Gén. Masséna

 

an 9

Armée d’Italie- Gén. Brune

 

an 10 à an 14

Pas de campagne signalée

 

1806 à 1808

A la Grande Armée. Allemagne, Prusse et Pologne.

Membre de la Légion d’Honneur le 01.10.1807.

Capitaine de grenadiers le 1.6.1808.

1809 à 1811

Armée d’Espagne

Blessé au bras gauche le 1er avril 1811 à Talaveyra la Reyna.

Blessé à la cuisse gauche le 16 mai 1811 à l’Albuera contre les Anglo-espagnols.

14.01.1812

Admis à la retraite car « hors d’état d’être employé aux armées actives » à cause de sa dernière blessure (suppuration continuelle, impossibilité d’étendre la jambe).

Cette mise à la retraite lui évite la campagne de Russie !

10.04.1812

Remis en activité à la Garde nationale

 

23.02.1813

142° Régiment d’infanterie de ligne.

24.02.1813. Nommé Capitaine adjudant de place à Rome

1812 et 1813

Campagnes d’Allemagne

02.05.1813. Blessé à la cuisse droite à la bataille de Lutzen. Il est soigné à Erfurt.

10.07.1814

Mis en non-activité

 

01.09.1814

Mis en demi-solde

 

21.03.1815

Remis en activité

Adjudant de place de Bordeaux

01.07.1818

Mis à la retraite.

 

 

En 1815, après les cent jours, les services de police disent de lui : « Il a été tout dévoué à Bonaparte. Très froid pour le Roi pendant tout le temps qu’il a été en activité de service. Depuis son licenciement il se comporte assez bien. »

 

Après sa mise à la retraite définitive, il lui faudra des années pour obtenir que sa pension, calculée en 1812, soit revalorisée pour tenir compte des services accomplis depuis cette date.

 

Au cours de ses campagnes, il épouse Joséphine Couturier née le 24 juillet 1776 à la Motte-Tilly (Aube) dont il a deux enfants jumeaux nés à Metz le 1er frimaire an 14 (22/11/1805) : Pauline  et Louis.

Pauline Ponson épouse le 8 mars 1827 à Eysines Jean Courcelle raffineur âgé de 32 ans, né à la Prade (Charente) et habitant 6 rue du Pradeau à Bordeaux. Leur fille Catherine naît le 21 septembre 1836 à Eysines ; la mère de l’enfant est portée aubergiste chez son père  à Eysines.

François Ponson est décédé le 18 février 1842 à Eysines. Curieusement, le 23 février 1850, Jeanne Robin demeurant à Eysines chez le sieur Laneau demande au Ministre des Armées des nouvelles de François Ponson son oncle.

1842-02-18-deces-Francois-Ponson

 

 

Actes divers qui n’ont pu être exploités classés par notaires.

 

P. Berninet. Référence descendance d’Arnaud Ponson
18/03/1756 Louis Ponson vign. Eys. Emprunte 163 livres 10 sols à M° François Gabriel Marcillac pour rembourser Jeanne Lassègue. 5ème génération A
27/03/1756 Louis Ponson tuteur de son neveu Jean Caudéran doit au Sr Jean Baudon marchand à St Seurin 48 livres 7 sols pour le tiers des 146 livres de dommages et intérêts auxquels feu Jean Caudéran père a été condamné pour dommages causés par son bétail. 5ème génération A
29/04/1759 Location par Guillaume Ponson marchand au bourg d’Eys. à Jean Dufourg  vign. Une maison au Vigean. 4ème génération D
04/01/1762 La Dame Campet veuve de Bodin de Saint Laurent (maison noble de Bois-Salut) doit à Guillaume Ponson marchand au bourg d’Eys. « une somme considérable » pour la fourniture de pain depuis deux ans et la livraison de planches au moulin de Jallepont. Guillaume Ponson arrête « entre les mains d’Arnaud Bouchet et de Pierre Pineau meuniers de Jallepont  toutes les sommes qu’ils doivent  à lad. Dame » 4ème génération D
08/09/1766 Pierre Ponson tailleur de pierres au Vigean achète une maison au Vigean 5ème génération B
16/06/1769 Etienne Ponson marchand au Vigean donne à ferme à Joseph Simonet une chambre de maison et un appant pour loger le bétail. 36 livres par an dont une partie payable en fumier 5ème génération D
24/11/1773 Sous ferme par André Arrouch bourgeois de Bordeaux à Etienne Ponson du moulin de Plassan
19/12/1776 Echange de terres entre Guillaume Ponson marchand au Vigean et Jean Videau laboureur 4ème génération D
04/06/1779 Pierre Ponson tailleur de pierres au Vigean prend en apprentissage Charles Lacombe 5ème génération B
D.    Berninet.
21/03/1743 Guillaume Ponson a été victime de « certains excès, voies de fait et menaces », il porte plainte 4ème génération D ?
21/01/1745 Vente par la veuve de Gratian Ponson maçon Eys. D’une pièce de terre 4ème génération C
1746 Guillaume Ponson marchand Eys. a vendu de la farine à Jean Gassies dont la veuve s’engage à payer 83 livres 3 sols dans les 6 ans 4ème génération D
04/02/1747 Guillaume Ponson est curateur des enfants de feu Gratian Ponson ; ce dernier devait 36 livres pour la délivrance de chaux et de tuiles 4ème génération D
A.    Berninet.
24/30/1789 François Ponson vend une terre à Pierre Lambert
20/09/1791 Guillaume Ponson tonnelier à Caudéran a loué sa maison du bourg d’Eysines à Jean Bodet ; il lui rappelle qu’il est dans la nécessité absolue d’y loger et lui demande de déguerpir
09/02/1790 Pierre Ponson tailleur de pierres au Vigean vend une maison et un chai à Pierre Lanau 5ème génération B
Verlhac.
16/09/1717 Jacques Ponson M° maçon doit 190 livres à Guillaume Teychon pour deux tonneaux de vin
Jaubert Blanquefort
02/07/1678 Arnaud Ponson a reçu 15 livres du Duc de Duras pour la construction d’un four à Canteret 2ème génération B
02/10/1678 Arnaud Ponson a reçu 18 livres 18 sols pour travaux à la maison de Curgan 2ème génération B
25/07/1670 Jacques Ponson reçoit 48 livres pour « réparation et batisse d’une cuve et nau du moulin de Plassan ».
Janvier 1664 Arnaud Ponson maçon au bourg d’Eys. s’engage pour le compte de Gabriel Clavet meunier de Plassan à construire un four à pain 2ème génération B
27/02/1663 Jacques Ponson M° maçon au bourg a fait marché avec Bertrand Bonnefemme qui devait lui fournir 5 brasses de pierre à 6 charretées par brasse. Il n’en a fourni qu’une brasse et demi
1660 M. Jean de Labazens curé d’Eysines afferme à Jacques Ponson les fruits décimaux de Carès pour 84 livres par an
Thomas.
28/01/1663 . Marie et Sibille Berthet donnent à titre de métairie une vigne à Jacques Ponson maçon
Taillanet
19/08/1714 Jean Ponson, maçon Eys. avait passé avec  M° Ambroise d’Hosteins un acte pour des travaux sur le moulin de Landemoulin. Il a construit un batardeau en amont du moulin pour arrêter l’eau. François Boucher meunier de Plassan l’a démoli pour alimenter son moulin 3ème génération B
Pasquet St. Médard
07/11/1689 Testament d’Arnaud Ponson vigneron au Breillan (Blanquefort), époux de Léonardine Barbouteau. Bertrand Ponson son fils mineur de 25 ans
 

 

 

Recensements de population Eysines.

Ø  1820. Le Vigean, François Ponson, capitaine, 1 garçon, 1 fille, 1 homme, 1 femme.

Ø  1836.

P. 1, n° 10 à 13. François Ponson, LH, veuf, 65 ans.- Louis Bernard Ponson, 30 a, cult.-  Ponson femme Courcelle 30 a – François Courcelle 8a.

P. 3, n° 13. Marie Robin 75 ans épouse de Pierre Lanau.

Ø  1841.

P 3, n° 57 à 60. François Ponson, capitaine, veuf – Ponson veuve Courcelle sa fille – François et Jeanne Courcelle.

Ø  1846.

P 6 n°45/28 à 31. François Ponson, propriétaire, adjoint, 47 a – Marthe, 37 a son épouse – François Ponson 11 a fils – Pétronille 8 a fille.

 

Texte et recherche de Michel Baron.

La descendance d'Arnaud Ponson se trouve dans Généalogie / Familles